BAPE x adidas Campus 80s

Depuis 2003, le label japonais et la marque aux trois bandes ont collaboré sur de nombreux projets laissant apparaître cette année la BAPE X adidas Campus 80S.

C’est un double anniversaire que BAPE s’apprĂŞte Ă  fĂŞter. En effet, 2023 est une annĂ©e marquant les 30 ans de la marque streetwear crĂ©Ă©e par Nigo en 1993 mais aussi les 20 ans de partenariat entre cette dernière et adidas.

À l’instar d’un de leur dernier projet collaboratif avec la adidas Superstar, c’est aujourd’hui avec la shape destinée à l’origine au basket-ball que ces deux labels posent leur identité.

La silhouette bénéficie d’une tige en daim bleu marine soulignée par la Bape Star et les three stripes en cuir blanc au niveau du upper. Ces empiècements sont par ailleurs inversés sur chaque sneaker. Dans le détails, au niveau du col on retrouve la mention 30 estampillée ton-sur-ton. Enfin quelques touches de dorés se distinguent sur les deubrés et les différents brandings. Sachez que la paire s’accompagne d’une special box anniversaire arborant le motif camo de BAPE.

Nike attaque BAPE en justice

Nike a finalement décidé d’engager des poursuites contre BAPE en accusant la marque japonaise de plagier ses sneakers les plus iconiques.

Pendant des années, nombreux sont ceux qui se sont demandés pourquoi Nike n’avait pas attaqué BAPE en justice. La raison ? La forte ressemblance entre les sneakers du label japonais et celles du swoosh. Le 25 janvier 2023, la marque de l’Oregon s’est finalement décidée à dégainer. En effet, Nike a déposé plainte BAPE devant le tribunal fédéral de Manhattan pour violation du copyright de plusieurs de ses modèles emblématiques. Cela concerne notamment les Air Force 1, Air Jordan 1 et Nike Dunk dont les BAPE STA, COURT STA et SK8 STA seraient des dérivés.

Le modèle phare de la marque japonaise, la BAPE STA imaginée par Nigo, est sortie en 2000. Elle s’inspire ouvertement de la Air Force 1 avec le logo Bape Star qui remplace le Swoosh et l’inscription “BAPE” sur la midsole au lieu du traditionnel “AIR”. Néanmoins, elle s’adapte davantage aux codes de la culture streetwear japonaise avec ses couleurs vives, ses color blockings excentriques et sa conception dans divers matériaux comme le cuir verni. Introduite sur le marché américain en 2005, pourquoi la marque de Beaverton a-t-elle attendu plus de 15 ans avant de lancer une action en justice ? Selon les termes du procès, les deux marques se sont rencontrées en 2009 pour discuter du copyright de la fameuse AF1. BAPE s’est ainsi engagé à réduire ses activités aux États-Unis en fermant la plupart de ses magasins et à repenser le design de la BAPE STA (chose faite en 2016). On est d’ailleurs aussi en droit de se demander si le fait que Nigo ait démissionné de son poste de CEO la même année a un lien avec cette affaire.

Cependant, Nike affirme que la rĂ©introduction du design original de la BAPE STA en 2021 et le fait que BAPE “ait considĂ©rablement augmentĂ© le volume et la portĂ©e de son infraction” sont les raisons de cette action en justice. De plus, la marque ajoute que les sneakers BAPE vendues sur le marchĂ© secondaire sont rĂ©gulièrement dĂ©crites comme des AF1 ou des Dunks.

Pour le moment, aucune des deux marques n’a fait de commentaire. En dédommagement, Nike exige que les ventes de BAPE cessent et réclame trois fois le montant des dommages et intérêts compensatoires.

ça, c’est sur l’app !

Pour profiter de cette fonctionnalité (et plein d’autres), téléchargez l’application !

Télécharger l'app